Esther Hartmann

En ville, les plans de développement urbain doivent être adaptés en conséquence. Végétaliser nos toits, arboriser nos rues, créer des îlots de fraîcheur: quelques mesures indispensables pour que nos cités restent habitables. […]Meyrin a connu un développement urbain accru, avec l’émergence d’un nouveau quartier, les Vergers. Nous avons perdu de la «nature» – même si le lac des Vernes est né tout près […].

Cependant, à Meyrin-Village, trois nouveaux bâtiments sont en train de s’élever. Dix-huit logements et deux arcades commerciales sont ainsi prévus. Encore du béton! Tout près, la Campagne Charnaux, espace vert qui accueille, entre autres, la Fête des écoles, les festivités du 1er Août et, tout prochainement, la cérémonie de remise du Prix Wakker, ne permettra plus de répondre aux besoins de la population croissante de la commune. La charmante place de jeux qui y est attenante est déjà saturée. Les jeux d’eau et terrains de pétanque ne répondent déjà plus à la demande en période de forte chaleur.

Plantons des arbres, agrandissons les places de jeux, adaptons notre environnement urbain au changement climatique, cela dans l’intérêt de toute la population meyrinoise.