Section des Verts de Meyrin-Cointrin

Depuis quelques années, le Jardin alpin est quelque peu malmené. De nombreux Meyrinois se sont émus lorsqu'il a dû être mutilé au moment des travaux du tram. De plus ses serres ont été victimes d'un incendie. De nombreuses espèces ont disparu au fil des ans. Régulièrement, des plantes sont arrachées. Sa richesse est, aujourd'hui, peu mise en valeur et n'est pas entretenue et protégée comme il se devrait. Pourtant Meyrin dispose là, à l'entrée de la Cité, d'un patrimoine végétal et historique exceptionnel. Nous pensons que son intérêt pédagogique et culturel devrait être mieux exploité. Le Jardin alpin fait partie d'un réseau mondial de jardins botaniques et, à ce titre, il participe aux échanges d'espèces et d'expériences scientifiques, une activité méconnue du grand public. C'est pourquoi, les autorités communales ont décidé de réhabiliter et revaloriser le Jardin alpin, comme jardin botanique de Meyrin, véritable musée à ciel ouvert. Ces travaux ont été jugés urgent par le Conseil municipal. Un crédit d'étude de 320'000 francs a été voté à l'unanimité par celui-ci en 2012.

Dix ans après avoir été plébiscité en votation communale, le lac des Vernes peut enfin être réalisé et la volonté populaire respectée.

Ne demandez pas à d'anciens conseillers municipaux de vous raconter les péripéties du lac des Vernes, cela va vous prendre des heures tant cette saga a été ponctuée de rebondissements, de projets et de contre-projets, de pas en avant, de pas en arrière. Les lieux de l'action sont multiples: d'un terrain agricole, on est passé au terrain politique, puis juridique pour revenir enfin à la table des négociations dès 2012.

Le Sommet de Rio - 20 ans déjà

En 1992 a eu lieu à Rio de Janeiro une importante conférence internationale intitulée Le Sommet de la Terre. Elle concernait à la fois le développement des pays du Sud et la protection de l’environnement à l’échelle de la planète. Pour la première fois, une conférence des Nations Unies soulignait que l’avenir de la planète et la survie des espèces qui l’habitent étaient menacés.

Le 17 avril 2011, les Meyrinois élisaient pour la première fois un Vert au Conseil administratif en la personne de Pierre-Alain Tschudi. Elu en deuxième position derrière Monique Boget, socialiste, et devant Jean-Marc Devaud, démocrate-chrétien, il lui revient donc cette année d’assumer, à partir du 1er juin 2012, la fonction de maire. Il entame ainsi sa seconde année au sein du Conseil administratif. Nous avons souhaité lui poser quelques questions à cette occasion, histoire de tirer un premier bilan au bout d’une année au sein de l’exécutif meyrinois et de connaître ses intentions pour cette année de maire.

La Feuille verte : Qu’est-ce qui a changé pour toi au cours de cette année au Conseil administratif hormis quelques cheveux blancs en plus ?