Section des Verts de Meyrin-Cointrin

 


Les Verts de Meyrin-Cointrin vous présentent leurs meilleurs vœux de santé et de bonheur pour l’année 2018 et vous souhaitent des fêtes de fin d’année lumineuses, joyeuses et reposantes. En cette période incertaine, il est réconfortant de se rappeler avec nos proches, mais aussi avec celles et ceux qui sont lointains, le message universel de Noël : « Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ». Contribuons chacune et chacun à notre modeste niveau à une vie harmonieuse, sûre et pacifique.

Nous avions prévu de ne pas en dire plus, et de respecter en ces jours de fête une trêve politique, si ce n’est peut-être de partager avec vous notre satisfaction que les 14 et 15 novembre dernier, après deux soirées de débats intenses, le Conseil municipal ait adopté le budget communal 2018, un budget raisonnable et équilibré qui – sans augmenter l’impôt communal –ne diminue pas les prestations attendues et souhaitées par les Meyrinoises et les Meyrinois. Mais nous sommes contraints d’en dire plus. 

Un référendum menace les prestations à la population !

En effet, des personnes issues des partis qui n’ont pas réussi à faire élire un/e de leurs au sein du Conseil administratif il y a 3 ans ont décidé - pour des raisons bassement politiciennes - de lancer un référendum contre l’engagement de tout nouveau poste de travail au sein de l’administration communale mettant ainsi en danger le bon fonctionnement de notre Commune. Et pourtant Meyrin bénéficie depuis plusieurs années d’une gestion financière saine et ne connaît aucun endettement préoccupant. Alors pourquoi vouloir se tirer une balle dans le pied ?

Un titre trompeur et mensonger

Les référendaires ont intitulé leur comité « Halte à la confiscation fiscale à Meyrin », un nom qui tend à faire croire que les autorités confisquent l’impôt communal.

D’entrée, précisons quatre choses :

  1. L’impôt communal n’augmente pas en 2018, comme il n’a pas augmenté en 2017. Ce qui augmente en revanche, c’est le nombre d’habitants dans tous les quartiers de Meyrin et de Cointrin.
  2. L’impôt communal meyrinois est bien inférieur à celui de villes comme Lancy, Onex, Vernier, Genève, Versoix, Bernex. Personne ne quitte Meyrin pour des raisons fiscales.
  3. Il n’y a aucune confiscation de la fiscalité puisque toutes les dépenses, toutes les charges sont détaillées dans le budget et dans les comptes, des informations publiques qui sont accessibles à toutes et à tous.
  4. Le référendum ne modifie en rien la fiscalité à Meyrin, mais il empêche la création de nouveaux emplois indispensables au fonctionnement harmonieux de notre commune.

Ce que les référendaires ne disent pas

Si les référendaires réussissent à réunir le nombre de signatures requis, le vote populaire sur les nouveaux postes n’interviendra probablement que le 10 juin. Même si la population balaye alors en votation populaire le référendum, ce dont nous ne doutons pas, il sera alors trop tard pour procéder aux engagements les plus urgents dans les domaines de la petite enfance, de la police, de l’antenne objectif emploi et de l’entretien des espaces publics, etc.  

Quelques exemples :

  • Sans un nouveau concierge et des nettoyeurs il sera impossible d’ouvrir la nouvelle école des Vergers ce qui aura des répercussions fâcheuses sur la rentrée dans les écoles primaires de Meyrin-Village, des Champs-Fréchets, et de Meyrin-Cité.

  • La nouvelle salle omnisport, très attendue notamment par les joueurs de basket, ne pourra pas être ouverte en septembre. De leur côté, les scouts n’accéderont pas à leur nouveau local.

  • La cinquantaine de places de crèche supplémentaires prévues à la rentrée 2018-2019 ne pourront être ouvertes. L’EVE Cité Parc restera partiellement inoccupé et il est probable que l’EVE Vergers doive fermer.

  • Alors que la police cantonale diminue sa présence dans les quartiers s’appuyant sur le travail d’îlotage des polices municipales, la présence policière sur le territoire communal et notamment le soir sera réduite. Le nombre de patrouilleuses sera insuffisant. La sécurité lors de grandes manifestations sera affaiblie. On s’en souviendra.

  • D’autres domaines impactant la qualité des prestations à la population sont directement touchés tels l’Antenne objectif emploi, l’état civil, l’antenne fiscale, le service des aînés, la culture, l’entretien des espaces verts (lac des Vernes, …) et la levée des déchets.

  • Enfin, des services de l’administration communale tels les finances, les ressources humaines, la communication interne et externe, tous aujourd’hui en sous-effectifs, doivent impérativement être renforcés. Le développement de Meyrin ainsi que de nombreuses nouvelles contraintes législatives et financières nécessitent un renforcement de ces services sous peine de faire courir des risques inconsidérés à la Commune.

Anticipant l’augmentation de plus de 20 % de la population meyrinoise, le Conseil municipal a voté les crédits nécessaires pour construire une nouvelle école, de nouvelles crèches, de nouvelles installations sportives, de nouveaux lieux de détente et de découverte. Il n’est pas très difficile de comprendre que pour faire fonctionner ces nouveaux espaces et infrastructures, il faut également créer de nouveaux emplois. Il n’est pas difficile non plus de comprendre que l’arrivée de nouveaux habitants entraînent de nouvelles rentrées fiscales qui permettent de financer ces nouveaux emplois sans augmenter l’impôt.

Pour que Meyrin reste une commune où il fait bon vivre

L’aboutissement du référendum aurait des effets désastreux pour Meyrin dont nous voulons croire que les référendaires-apprentis sorciers n’ont pas mesuré l’étendue ni les conséquences. Il est triste qu’ils se soucient si peu du bon fonctionnement de notre commune et des difficultés dans lesquelles ils mettent de nombreuses familles en attente d’une place de crèche, des personnes en recherche d’emploi et les habitants de Meyrin attachés à la sécurité et à la salubrité. A moins que ces politiciens s’en soucient si peu pour pouvoir ensuite dénoncer dans leur propagande politique une mauvaise gestion de la commune, l’absence de places de crèches et un affaiblissement de la sécurité, une démagogie politicienne dont ils sont malheureusement tout à fait capables

Les Verts de Meyrin-Cointrin, tout comme les Socialistes et les Démocrates-Chrétiens, vous recommandent vivement de ne pas signer le référendum. Les Verts se tiennent volontiers à votre disposition, y compris pendant les fêtes, pour tout autre éclaircissement concernant le budget 2018 et les autres sujets dans l’actualité meyrinoise en 2018.