Section des Verts de Meyrin-Cointrin

Depuis quelques années, le Jardin alpin est quelque peu malmené. De nombreux Meyrinois se sont émus lorsqu'il a dû être mutilé au moment des travaux du tram. De plus ses serres ont été victimes d'un incendie. De nombreuses espèces ont disparu au fil des ans. Régulièrement, des plantes sont arrachées. Sa richesse est, aujourd'hui, peu mise en valeur et n'est pas entretenue et protégée comme il se devrait. Pourtant Meyrin dispose là, à l'entrée de la Cité, d'un patrimoine végétal et historique exceptionnel. Nous pensons que son intérêt pédagogique et culturel devrait être mieux exploité. Le Jardin alpin fait partie d'un réseau mondial de jardins botaniques et, à ce titre, il participe aux échanges d'espèces et d'expériences scientifiques, une activité méconnue du grand public. C'est pourquoi, les autorités communales ont décidé de réhabiliter et revaloriser le Jardin alpin, comme jardin botanique de Meyrin, véritable musée à ciel ouvert. Ces travaux ont été jugés urgent par le Conseil municipal. Un crédit d'étude de 320'000 francs a été voté à l'unanimité par celui-ci en 2012.

 

La préservation de la biodiversité ne fait certes pas partie des préoccupations premières des Meyrinois ce qui est compréhensible. Des sondages ont démontré que peu de gens sont aujourd'hui conscients que « la biodiversité constitue une ressource nécessaire à la vie humaine, notamment sur les plans écologique, génétique, social, économique, scientifique, médical, alimentaire, éducatif, culturel et récréatif. » (Loi genevoise sur la biodiversité).

Ainsi, en avril de cette année, la majorité de droite (MCG, UDC, PDC, PLR) a cru bon de bloquer la réhabilitation du Jardin alpin refusant même d'étudier le projet de réhabilitation élaboré par les mandataires de la Commune sous prétexte qu'il était trop cher. Rien ne les empêchait de proposer en commission de renoncer à quelques améliorations proposées, mais il semble que certains s'emploient désormais à amorcer la pré-campagne électorale par le blocage de projets au service de tous les Meyrinois. Le Conseil administratif a été invité à amputer lui-même le très beau projet de revalorisation du Jardin alpin qui s'élevait à 3,2 millions, une somme qui est loin des crédits d'investissement qu'a connus Meyrin ces dernières années. De plus, le projet prévoyait des économies importantes en eau et en électricité et n'augmentait pas les frais d'entretiens. La revalorisation du Jardin alpin se fera donc sans doute en deux étapes, dont une première l'année prochaine si la majorité politique le veut bien. En attendant, le Jardin alpin a besoin d'être soutenu. A l'instar des autres jardins botaniques de Suisse, une « Association des Amis du Jardin alpin » devrait être créée dont une des premières tâches consistera à récolter des fonds pour sauvegarder ce précieux patrimoine végétal et historique. Toute personne intéressée est invitée à prendre contact avec le soussigné (076 374 05 50) .

 

Maurice Amato, conseiller municipal, juin 2014