Section des Verts de Meyrin-Cointrin

Votations du 8 mars : PRISE DE POSITION DES VERTS

Les temps changent ...

Les temps changent

OUI à la nouvelle loi cantonale sur la Police

Cette nouvelle loi remplacera la loi de 1957. Dès lors, la question est de savoir laquelle est la meilleure, l'ancienne ou la nouvelle. La nouvelle loi est clairement meilleure. Elle précise que la police est au service de la population et que sa mission est de la protéger et la servir. Dès lors, le personnel de police est appelé en tout temps à adopter une attitude exemplaire. Les avancements sur l'échelle des grades ne sont plus automatiques, mais liés aux compétences, à l'expérience et à l'engagement de la personne. L'introduction du port du matricule visible renforce la transparence et la confiance dans l'institution.

La loi entérine une réorganisation des services de police qui est indispensable pour offrir des prestations de qualité à la population. Les problématiques de sécurité se sont considérablement complexifiés depuis 1957, l'organisation de la police doit s'adapter. Cette réorganisation a notamment permis d'établir des contrats locaux de sécurité entre la police municipale et la police cantonale et ainsi de renforcer leur collaboration.

Le refus de cette loi par les syndicats de police et le MCG relève de préoccupations corporatistes. On est loin de la devise « servir et protéger la population ». Un refus de la nouvelle Loi sur la Police affaiblirait non seulement la sécurité à Genève, mais aussi la légitimité démocratique de la police genevoise qui continuerait à être régie par une loi obsolète. L'adoption de la loi sur la police n'empêchera d'ailleurs nullement les syndicats de défendre des intérêts légitimes du personnel de police.

 

NON à l’initiative « Aider les familles! Pour des allocations pour enfant et des allocations de formation professionnelle exonérées de l'impôt »

C’est un cadeau fiscal aux familles les mieux loties. Les Verts privilégient les mesures ciblées et efficientes qui soulagent les familles qui en ont le plus besoin, tout en ménageant le budget des collectivités publiques. 
Or, les familles les plus défavorisées sont d'ores et déjà épargnées par l'impôt. Les familles qui bénéficieraient de la mesure proposée sont celles qui disposent de revenus plus élevés. Le soutien qui leur serait ainsi offert a un prix pour les collectivités publiques. On parle de 200 millions de francs de pertes pour la Confédération et de 760 millions de francs soustraits aux caisses cantonales et communales.

 

OUI à l'initiative « Remplacer la taxe sur la valeur ajoutée par une taxe sur l'énergie »

Les Verts ont toujours été favorables à une fiscalité écologique qui renchérisse les énergies non renouvelables de sorte que le prix reflète mieux la rareté et le coût véritable du point de vue environnemental. Mais l'initiative vert'libéral pose des difficultés. De ce fait, elle ne fait pas l'unanimité dans le rang des Verts. Les Verts suisses lui ont opposé aux Chambres fédérales un contre-projet plus pragmatique que la droite a balayé. L'initiative n'a aucune chance de l'emporter. Son acceptation poserait un certain nombre de problèmes, mais elle aurait en tous cas un effet positif sur le tournant énergétique, en rendant les énergies renouvelables beaucoup plus compétitives. C'est pourquoi, en guise de signal, les Verts vous suggèrent de voter oui.