Section des Verts de Meyrin-Cointrin

Partager

 

OUI à une nourriture saine et équitable
OUI à l’initiative « pour des aliments équitables »

La Suisse importe près de la moitié des denrées alimentaires qu’elle consomme. Or, ces aliments importés ne sont pas soumis aux mêmes normes de production que les aliments suisses. Ainsi, nous retrouvons dans nos magasins des aliments issus d’une production industrielle de masse, utilisant des produits chimiques nocifs et dont les conditions de travail et de vie des employé-e-s agricoles sont extrêmement précaires.

L’initiative « pour des aliments équitables » lancée par les Verts en 2014 s’élève contre la malbouffe et des conditions scandaleuses de travail. Elle empêche la concurrence déloyale qui frappe aujourd’hui la paysannerie suisse. Le commerce des denrées alimentaires ne doit pas se faire au détriment des conditions de travail des agriculteurs, du bien-être animal, de l’environnement et de la santé des consommatrices et des consommateurs. Si le OUI l’emporte, animaux, environnement et climat, consommateurs et agriculteurs, tous en profiteront.

L’initiative améliore la transparence afin que les consommateurs soient correctement informés et puissent faire leurs choix. Elle encourage la commercialisation d’aliments plus sains et plus frais issus de la production locale et réduit ainsi les transports inutiles. Enfin, elle lutte également contre le gaspillage alimentaire. Toutes ces mesures se fondent sur des instruments qui ont fait leur preuve.

Elle ne multiplie pas les réglementations, mais les améliore. Sa mise en œuvre est compatible avec nos engagements internationaux.

Plus d’information : www.aliments-equitables.ch


OUI à l’initiative « Pour la souveraineté alimentaire »

En Suisse, deux à trois fermes disparaissent chaque jour. Au cours des trente dernières années, le revenu agricole a diminué de 30% et plus de 100’000 emplois ont été perdus. L’initiative « pour la souveraineté alimentaire » lancée par le syndicat paysan Uniterre et soutenue par les Verts propose un changement de cap dans la politique agricole de la Confédération. Elle demande une politique agricole qui favorise une agriculture paysanne diversifiée et sans OGM, des prix et des revenus agricoles équitables, un marché plus transparent, un commerce international plus équitable, des structures régionales qui créent des liens entre les producteurs et les consommateurs.

Manger est une activité quotidienne indispensable. Notre santé dépend fortement de notre alimentation. Les initiatives « pour des aliments équitables » et « pour la souveraineté alimentaire » se complètent ; elles favorisent toutes deux une agriculture qui procure un revenu décent aux paysans, qui rapproche mangeurs et producteurs, et qui préserve notre santé, les sols, la nature, les animaux et la biodiversité.

Plus d’information : www.souverainetealimentaire.ch


OUI à une meilleure complémentarité entre les transports publics, la voiture, la mobilité piétonne et le vélo. Oui à la votation vélo pour plus de sécurité !

Promouvoir la mobilité cycliste en créant des infrastructures adéquates, tel est l’objectif de l’inscription des pistes cyclables dans la Constitution. En effet, contrairement aux routes, aux chemins et aux sentiers pédestres, les pistes cyclables sont restées exclues de la Constitution fédérale. Une lacune qui doit être absolument comblée, non seulement pour les défenseurs d’une mobilité plus saine, mais aussi pour le gouvernement et le parlement suisses qui appellent également à voter OUI. Ces dernières années, la vente de vélos a considérablement augmenté en Suisse. D’autre part, le tourisme à vélo est une filière économique en plein essor.

Son développement correspond à une évolution profonde des pratiques touristiques vers plus de bien-être, d’attention portée à l’environnement, aux choix de consommation et au partage. Le vélo est aussi excellent pour la santé – baisse de la tension artérielle et réduction des risques d’infarctus. Enfin, se déplacer à vélo décharge les routes et les transports publics aux heures de pointe. Dès lors, il est essentiel d’augmenter l’attractivité du vélo en augmentant et sécurisant le réseau cyclable.

Plus d’information : www.oui-votation-velo.ch