Les Vert.e.s au Conseil muncipal

Le 28 novembre dernier, les Verts de Meyrin-Cointrin ont désigné leurs candidates et candidats pour les élections municipales de ce printemps.

Pendant l'été et l'automne, des rencontres régulières ont permis de préciser les enjeux de la législature 2015-2020, mais aussi l'engagement qu'implique la tâche de conseiller municipal. Ainsi, certaines personnes, membres ou proches des Verts, ont renoncé à se porter candidates, estimant ne pas être suffisamment disponibles, mais ont déclaré vouloir s'engager dans la campagne et apporter leur soutien à la liste. C'est donc une équipe motivée et dynamique qui s'apprête à aller à la rencontre des électrices et des électeurs et à défendre le programme écologiste.

Espaces de vie enfantine (EVE) : Préservons l'offre meyrinoise à défaut de l'améliorer

Au cours de cette législature, c'est-à-dire depuis 2011, les crèches ont beaucoup occupé le Conseil municipal. La crèche actuelle des Boudines doit être rénovée. Il s'est révélé qu'il était plus judicieux de la démolir, d'en construire une nouvelle et d'y adjoindre la garderie Arc-en-Ciel dont la Commune loue actuellement les locaux à grands frais.

Pour ne pas avoir à réduire le nombre de places de crèches pendant les travaux, le Conseil municipal a voté la réalisation d'une crèche à Monthoux. Celle-ci accueillera dès janvier 2015, les enfants de celle des Boudines. Lorsque la crèche des Boudines, la future EVE Cité-Parc, sera reconstruite, Meyrin disposera d'environ 90 places supplémentaires en crèches. A cela viendront s'ajouter une cinquantaine de places dans une crèche au rez-de-chaussé d'un futur bâtiment des Vergers. Son acquisition n'a pas fait l'unanimité. Mais, après études et réflexions, le Conseil municipal a finalement voté l'achat de cette EVE des Vergers, malgré l'opposition du MCG, du PDC et de l'UDC.

Un prix de repas scolaires difficile à digérer…

De nombreuses familles meyrinoises ont reçu un véritable coup d’assommoir en cette rentrée scolaire. En allant inscrire leurs enfants pour les restaurants scolaires, ils ont eu la désagréable surprise d'apprendre que le prix du repas avait augmenté d’un franc. Cette décision a été prise par la majorité du Conseil municipal lors du vote du budget 2014, le 19 novembre dernier.

Les Verts de Meyrin-Cointrin se sont d’emblée déclarés opposés à l’augmentation du prix des repas des restaurants scolaires. Avec nos alliés des groupes Socialiste et A Gauche Toute et Couleurs Meyrinoises, nous avons âprement défendu un amendement demandant la suppression de cette augmentation, malheureusement nous nous sommes heurtés à une majorité composée du MCG, du PDC, de l'UDC et du PLR.

De nos jours et sous nos latitudes, on se préoccupe de plus en plus de la qualité et de la composition de notre alimentation.  De plus en plus de personnes optent pour une alimentation végétarienne que ce soit pour des raisons écologiques, diététiques, par répugnance de manger des animaux ou encore par respect de rites religieux. D'autres, sans pour autant renoncer à la viande en diminuent la consommation. Ce sont des préoccupations de riches, diront certains. C'est une question personnelle diront d'autres, la politique n'a pas à s'en mêler. Les Verts ne sont pas de cet avis.

Dans sa séance du mardi 20 mai 2014,  les conseillers et conseillères municipaux  ont élu Eric Cornuz à la présidence  du Conseil municipal de la commune de Meyrin.

Eric Cornuz est connu comme un homme d’engagement et de cœur. Actif au sein de la commune depuis son plus jeune âge, il s’est impliqué dans de nombreuses associations meyrinoises: chez les scouts d'abord, puis au sein de l’Association des Jeunes et du Parlement des Jeunes, qu’il a d’ailleurs présidé durant deux ans.

Le débat sur l’Energie avec un grand « E » est au cœur du programme de législature des Verts de Meyrin-Cointrin. Nous l’avions rappelé lors de la campagne électorale il y a trois ans bien sûr, mais aussi lors de précédentes campagnes. Nous pouvons donc nous réjouir à plus d’un titre car sur cette question, les Verts de Meyrin-Cointrin ont réussi, au fil des ans, à convaincre et à obtenir des majorités politiques encourageantes. Lors de sa dernière séance, le 20 mai 2014, le Conseil municipal a d’ailleurs renouvelé sa volonté de poursuivre cette politique énergétique en adoptant trois délibérations permettant, l'une de réduire la consommation d'électricité et les deux autres de produire de l'énergie renouvelable d'origine solaire.