Les Verts au Conseil muncipal

Depuis plusieurs mois, on parle beaucoup (et presque exclusivement) des projets se développant dans l’écoquartier des Vergers, véritable lieu de mise en pratique d’initiatives citoyennes par et pour les habitants de Meyrin. Pourtant, des projets et des idées se développent aussi dans le reste de la commune.

Les Verts de Meyrin-Cointrin saluent notamment l’apparition de parcelles cultivables à la rue de Livron, un projet lancé par un petit groupe de citoyens rassemblés en association nommée les Incroyables Comestibles Meyrin. Les buts de cette association sont de permettre aux citoyens de la commune qui le désirent de participer au plantage de plantes comestibles en libre-service. Cette initiative citoyenne séduit un nombre croissant de curieux qui l’ont notamment découverte en passant à côté de la parcelle et en discutant avec celles et ceux qui s’y trouvent pour creuser, pelleter, bâtir, planter et informer. Les membres de l’association peuvent se vanter d’avoir vu le nombre de leurs membres passer du simple au triple en quelques semaines.

Le mouvement des Incroyables Comestibles est né en Angleterre à Todmorden au nord de Manchester, il y a huit ans. La ville était touchée par la désindustrialisation, des dérives sanitaires et alimentaires. Permettre à tous de savourer une nourriture saine, produite localement par et pour les habitants, telle était et reste l’ambition des Incroyables Comestibles : un mouvement qui regarde l’avenir avec optimisme. Depuis, les groupes des Incroyables Comestibles essaiment à travers le monde. A Meyrin aussi, un fort besoin existe de se rencontrer autour de questions vitales telles que notre alimentation.

Créant ainsi le lien avec l’alimentation et l’aménagement de l’espace public, se nourrissant de l’énergie citoyenne et bénévole des habitants à l’intérêt curieux ou confirmé, cette initiative permet également de nous questionner. Les fruits et les légumes comestibles ne poussent pas dans les supermarchés. Quel meilleur moyen de l’apprendre aux petits et aux plus grands, sinon en leur permettant de cultiver eux-mêmes leur nourriture sur un espace non-privatif ?

 
Notre Conseillère municipale Sabine Tiguemounine recevant un "petit" coup de main des plus bienvenus !
(Photo par Eric Cornuz)

Pour accompagner cette belle idée citoyenne au niveau politique, une résolution a été déposée conjointement par les Verts et le PLR en janvier dernier, visant à remplacer progressivement les plantations décoratives par des essences comestibles ou médicinales en libre-service (qui par ailleurs peuvent tout à fait être décoratives aussi). Cette résolution débattue en commission, sera soumise au vote des élus lors de la séance du Conseil municipal du 23 mai prochain.