Les Verts au Conseil muncipal

Le groupe des élus verts de Meyrin-Cointrin

De gauche à droite: Claudine Murciano, Pierre-Alain Tschudi, Esther Hartmann, Maurice Amato, Eric Cornuz, Alejandra Tschudi-Spiropulo, Marcel Dumalle et Sabine Tiguemounine (Photo par Edgardo Amato)

Vitalité, Engagement, Responsabilité, Ténacité, Solidarité

Il y a plus d'une année, au printemps dernier, les électrices et électeurs meyrinois élisaient leurs autorités communales. Les Verts de Meyrin-Cointrin sortaient grands vainqueurs des élections devenant au sein du Conseil municipal le groupe le plus important avec sept élu-e-s. Jamais dans leur histoire, les Verts de Meyrin-Cointrin, n'avaient atteint un tel score (20,63%). Voir les résultats définitifs sur le site de l'état de Genève.

Trois semaines plus tard, lors du second tour des élections des exécutifs communaux, le magistrat vert Pierre-Alain Tschudi était également brillamment réélu avec plus de 52% des suffrages malgré la présence de trois listes, suivi de sa colistière, la socialiste Nathalie Leuenberger. Ainsi, Verts et PS conservaient la majorité au sein de l'exécutif meyrinois tout en restant minoritaire au Conseil municipal. Pierre-Alain Tschudi devenait le premier maire de la nouvelle législature et le sera à nouveau en 2018 – 2019. Voir les résultats définitifs.

Le nouveau groupe vert au Conseil municipal pour la législature 2015 – 2020 est composé de quatre femmes : Esther Hartmann, Claudine Murciano, Sabine Tiguemounine, Alejandra Tschudi-Spiropulo, ainsi que de trois hommes : Maurice Amato, Eric Cornuz et Marcel Dumalle. Une parfaite parité hommes-femmes si on inclut le magistrat vert Pierre-Alain Tschudi. Maurice Amato assume la présidence de la commission des Finances, Esther Hartmann celle de l'information et de la communication et Marcel Dumalle celle de l'environnement. Eric Cornuz siège au bureau du Conseil municipal, ainsi qu'à la rédaction du journal Meyrin-Ensemble, Maurice Amato à la Fondation meyrinoise du Casino, Claudine Murciano au Comité du Jardin Robinson, Marcel Dumalle à la Fondation Nouveau Meyrin, Sabine Tiguemounine à l'Association intercommunale pour l'accueil familiale de jour Meyrin-Vernier- Mandement, toutes et tous en qualité de délégué-e-s du Conseil municipal.

Parmi les sept conseillers municipaux verts, trois sont nouvelles, soit 43% de la green team. Interrogées, elles ont toutes dit se sentir bien intégrées, reconnues dans leurs compétences et enchantées de l'ambiance et de la cohésion qui règnent au sein du groupe vert. Les quatre « anciens » partagent cet enthousiasme et apprécient la dynamique du groupe stimulée évidemment par les excellents résultats.

Un budget 2016 responsable

Les élu-e-s vert-e-s sont conscient-e-s que leur élection représente avant tout une responsabilité. C'est pourquoi sans tarder ils et elles se sont mis à la tâche analysant avec sérieux tous les crédits qui étaient soumis au Conseil municipal, ainsi que le projet de budget 2016 qui a trouvé une majorité, malgré des tentatives du PLR/MCG/UDC de reproduire à Meyrin les dérives politiciennes de la Ville et du Canton. Une majorité s'est trouvée pour continuer à œuvrer pour le bien commun et approuver un budget qui tenait compte de l'évolution de notre ville et des nouvelles charges qui en découlent. Par ailleurs, les Verts s'opposent à un développement incontrôlé de l'aéroport qui ne tient pas compte de la santé des populations et de l'environnement (L'avenir de l'aéroport c'est notre affaire !).

Tri des déchets – on peut et on doit mieux faire

Les Verts sont également intervenus pour que la Commune se fixe un objectif plus ambitieux de 70% en matière de tri des déchets. Cette demande a été refusée. Heureusement, par le biais du Canton, une campagne va être lancée au mois de septembre pour « booster » le tri des déchets de cuisine, campagne portée également par la Commune. Les Verts s'en réjouissent et espèrent que l'objectif réaliste qu'ils proposent pourra être atteint à terme en dépit du refus du Conseil municipal. C'est dans nos comportements et nos choix quotidiens que nous contribuons à préparer un avenir durable pour nos enfants. Les Verts regrettent également que nos demandes réitérées d'opter pour des véhicules électriques dans le choix d'achat de nouveaux véhicules rencontrent aussi peu d'échos alors qu'ils font leur preuve dans d'autres communes.

Les Verts à l'écoute des préoccupations quotidiennes des habitants

Conscients que les habitants attendent de leurs élus qu'ils soient également attentifs à leurs préoccupations quotidiennes, les Verts ont déposé un certain nombre de résolutions : soit pour améliorer la sécurité des enfants sur la route de Mategnin, soit pour augmenter les heures d'ouverture de la piscine du Livron (notamment pour répondre à un besoin de santé publique évident), soit encore pour demander la création de pigeonniers afin de détourner les pigeons des immeubles et de réduire ainsi les dégâts qu'ils occasionnent. Ces demandes légitimes peinent à trouver un écho favorable auprès des conseillers municipaux des autres partis. En matière d'horaires de piscine, une petite ouverture supplémentaire a néanmoins été obtenue, certes insuffisante. Pour les Verts, l'accessibilité de nos installations sportives à l'ensemble de la population et en priorité à celles et ceux qui en ont le plus besoin pour des raisons de santé est une demande qu'ils n'abandonneront pas, ainsi que d'autres demandes qui visent toutes à améliorer la qualité de vie des habitants.