Les Verts au Conseil muncipal

Le débat sur l’Energie avec un grand « E » est au cœur du programme de législature des Verts de Meyrin-Cointrin. Nous l’avions rappelé lors de la campagne électorale il y a trois ans bien sûr, mais aussi lors de précédentes campagnes. Nous pouvons donc nous réjouir à plus d’un titre car sur cette question, les Verts de Meyrin-Cointrin ont réussi, au fil des ans, à convaincre et à obtenir des majorités politiques encourageantes. Lors de sa dernière séance, le 20 mai 2014, le Conseil municipal a d’ailleurs renouvelé sa volonté de poursuivre cette politique énergétique en adoptant trois délibérations permettant, l'une de réduire la consommation d'électricité et les deux autres de produire de l'énergie renouvelable d'origine solaire.

Résultats mitigés dans d'autres cantons

En matière de politique énergétique, les résultats des votations du 18 mai dans d’autres cantons suisses ont soulevé des réactions contrastées chez les écologistes. La catastrophe nucléaire de Fukushima n’est plus au cœur de l'actualité, et même si ce signal d’alerte, pas si lointain, avait permis à tout un chacun de constater les conséquences dramatiques potentielles de l’implantation d’une centrale nucléaire pour les populations limitrophes, force est de constater que cette prise de conscience dans notre pays s’est rapidement essoufflée. Les Bernois ont en effet majoritairement refusé de stopper l’exploitation de la centrale nucléaire de Mühlberg, malgré les preuves démontrées que la poursuite de son activité représente chaque jour un risque supplémentaire pour la sécurité sanitaire de ses riverains et de la population suisse en général..

Heureusement nous pouvons par contre saluer le choix des citoyens neuchâtelois qui ont majoritairement approuvé l’implantation d’éoliennes sur leur territoire, montrant ainsi la juste voie à suivre pour amorcer ce tournant énergétique plus que jamais nécessaire. Ce choix est en effet important pour notre sécurité et celle de nos enfants, et ce à plus d’un titre : nous diminuons le risque d’accidents dramatiques tels que ceux de Fukushima ou Tchernobyl, et nous permettons à de nouvelles industries propres de se développer, ce qui est de surcroît une source de nouveaux emplois à court, moyen et long terme.

Meyrin s'améliore

A Meyrin aussi, le virage énergétique est pris. Le 20 mai dernier, le Conseil municipal a voté majoritairement un deuxième crédit visant à remplacer un réseau d’éclairage public vieillissant, inefficace et beaucoup trop gourmand en énergie. Cela faisait belle lurette que les habitants de Meyrin Parc se plaignaient de l'absence de luminaires et du sentiment d'insécurité que cela créait. Ils ont été entendus. Ainsi, l'éclairage public va augmenter et la facture d'électricité va continuer à baisser. Ce même soir, le Conseil municipal acceptait de doter le toit de l'école de la Golette et surtout la vaste surface du toit de la patinoire de panneaux photovoltaïques. Ces investissements seront couverts par les économies qu'ils engendrent et rapporteront ensuite de l'argent à la Commune. En produisant une énergie renouvelable propre elle-même, la Commune réduit également un petit peu sa dépendance en énergie fossile, ce qui, au vue de l'évolution de la situation internationale, n'est pas négligeable. Les panneaux solaires qui se trouvaient sur l'école des Boudines, actuellement en rénovation complète, ont quant à eux pu être replacés sur le toit du boulodrome.

La Commune économise, les habitants aussi

Une nouvelle campagne de la Commune et des SIG a permis à des jeunes en recherche d'emploi de rendre visite aux habitants de deux quartiers de la Cité pour les aider à s’équiper et à appliquer les bons éco-gestes pour économiser l’électricité. Signalons aussi que la Commune n'autorise des surélévations d'immeuble que si les propriétaires améliorent l'efficience énergétique du bâtiment, notamment par la pose de panneaux solaires et une meilleure isolation. Enfin, elle a décidé de doter le futur quartier des Vergers d'un concept énergétique innovant faisant de l'écoquartier le premier quartier labellisé Minergie A de Suisse.

Meyrin- Cité de l'Énergie

De par son label « Cité de l’Energie » et son Plan directeur de l'Énergie, la Ville de Meyrin se doit de poursuivre une politique ambitieuse afin de gravir encore quelques échelons dans les classements cantonaux ou internationaux. L’objectif n’est pas de se faire « bien voir » aux yeux d’autres collectivités, mais bel et bien d’apporter aux habitants de la Commune une meilleure qualité de vie, de réduire la consommation et ainsi la facture de l'énergie et enfin d'assumer pleinement la part communal du tournant énergétique indispensable pour l'avenir du pays. À ce titre, les Verts vont continuer à soutenir la politique défendue par le magistrat vert et ses services en appuyant tous les futurs projets d’économies d'énergie communaux et de production d'énergies renouvelables, en visant tout particulièrement les infrastructures trop gourmandes en énergie.

La poursuite de cette politique énergétique cohérente et intelligente ne sera possible que si les électeurs meyrinois renouvellent l'an prochain leur confiance aux candidates et candidats qui font de notre avenir énergétique une priorité politique.

Eric Cornuz, président du Conseil municipal, juin 2014