Les Verts au Conseil muncipal

Partager

En ouverture de séance, le président Eric Cornuz a lu la lettre de démission de notre conseillère municipale Sabine Tiguemounine. À la suite de cette lecture, il a donné la parole à Mme Esther Hartmann pour une déclaration des Vert.e.s de Meyrin-Cointrin suite à cette démission. Il a ensuite invité Mme Claire Heiniger à venir préter serment.


Photo par Edgardo Amato

 

L'assemblée a souhaité la bienvenue à notre nouvelle conseillère municipale par de chaleureux applaudissements. Mme Claire Heiniger reprend toutes les commissions et fonctions qu'occupait précédemment Mme Tiguemounine.

Ce même soir, un autre conseiller municipal, démocrate-chrétien, M. Arturo Jimenay annonça sa démission. Dans son courrier, il précisa qu'il fut assermenté en 2006 par un président du Conseil municipal vert, Pierre-Alain Tschudi et que c'est à nouveau un président vert, Eric Cornuz, qui treize ans plus tard, acte son départ. Il invita le public à prendre conscience de l'engagement des conseillers municipaux pour le bien de la communauté.

Lors de cette séance du Conseil municipal, un crédit fut adopté à l'unanimité pour l'acquisition de défibrilateurs en libre accès à l'extérieurs des bâtiments, ainsi que pour l'organisation de formations à leur utilisation. Cette demande de crédit faisait suite à une résolution déposée par M. Maurice Amato, au nom des Verts de Meyrin-Cointrin, demandant le déplacement des défibrillateurs communaux en libre accès à l’extérieur des bâtiments, le renforcement par un signalement visible ainsi que leur référencement sur le plan communal et sur le site internet communal, Cette résolution avait également fait l'unanimité. C'est donc en vote immédiat, sans renvoi en commission, que ce crédit a été approuvé.

C'est également en vote immédiat et à l'unanimité que le Conseil municipal a voté le déclassement d'une parcelle agricole pour en faire une zone affectée à de l'équipement public. Cette parcelle était depuis belle lurette utilisée comme parking du CERN et P+R. Cette modification de zone permettra de réaliser un prestigieux bâtiment intitulé « Portrail de la science » réalisé par l'architecte de renom Renzo Piano. Ce bâtiment accueillera une exposition permanente sur les activités du CERN, des colloques et conférences, des expositions temporaires, ainsi qu'un restaurant en accès libre. Il sera par ailleurs entouré d'une forêt de 300 arbres. C'est un beau projet qui embellira et apportera de la fraîcheur à une esplanade et un parking qui sont actuellement de véritables îlots de chaleur. Le Conseil municipal a toutefois conditionné son préavis à une nette amélioration des transports publics qui dans l'état actuel ne sont pas en mesure d'accueillir des visiteurs supplémentaires du CERN. Toujours en vote immédiat et à l'unanimité, le Conseil municipal a accepté d'acquérir une parcelle adjacente à la Maison Vaudagne, actuellement en propriété de l'État, qui permettra d'agrandir le centre de loisirs et d'acceuil des activités parascolaires.

A la suite d'une résolution déposée en septembre 2018, il y a une année, par Mme Esther Hartmann, au nom des Verts de Meyrin-Cointrin, demandant de renforcer la lutte contre l'usage du plastique à Meyrin, la commission Agenda 21 et l'administration communale se sont penchées pendant une année sur la délicate question. Comment concilier l'urgence de limiter drastiquement l'usage du plastique avec la crainte de bousculer les habitudes prises au cours du demi-siècle passé ? Dans la prise de position des Verts, Mme Hartmann a souligné l'urgence de faire enfin de cette question une priorité : « En effet, depuis le dépôt de cette résolution, non seulement la connaissance au sujet des effets néfastes du plastique sur notre santé est devenue encore plus précise, mais d’autres faits, invisibles, mais désormais plus mesurables sont apparues au grand jour. Nous ne parlerons pas ce soir, du rôle mortifère des perturbateurs endocriniens qui sont contenus dans le plastique (stérilité, cancer, etc.) ni des nanobilles invisibles contenues dans nos produits d’hygiène et de soins, qui probablement auront une incidence sur l’état de notre santé à venir.

Nous nous contenterons de rappeler que chaque année, 50 tonnes de déchets plastiques sont recensées dans le lac Léman, et que tout dernièrement il a été relevé que la saturation des microparticules de plastique dans le lac Léman était pratiquement identique à celle de la mer Méditerranée ! Notre beau lac si transparent est en fait surpollué par le plastique.

Il est urgent d’agir !!! Pas seulement en tant qu’individu, en évitant l’usage du plastique à usage unique, en produisant le moins de déchets possible, mais aussi en tant que collectivité pour préserver la qualité de vie, la santé de nos concitoyens et de leurs enfants. »

C'est à l'unanimité que le Conseil municipal a demandé au Conseil administratif d’établir d’ici la fin de la législature un plan d’action visant :

  • à sensibiliser la population dans son ensemble face à cette augmentation des déchets et donc à l’utilisation des emballages réutilisables ou compostables mais aussi à se passer des produits plastiques à usage unique (pailles, coton- tiges et autres touillettes) ;
  • à poser comme condition à l’utilisation du domaine public communal que toutes les manifestations mettent en place un système de consigne pour des gobelets et de la vaisselle réutilisables ;
  • à communiquer à ce sujet sur le site internet communal et d’offrir un outil en ligne pour soutenir l’organisation d’événements communaux sans plastique ;
  • à interdire pour tous les utilisateurs des infrastructures et bâtiments communaux l’utilisation de vaisselle ou de gobelets plastique jetables ;
  • à interdire la distribution de sacs en plastique fabriqués à partir de dérivés du pétrole lors des actions, manifestations ou événements organisés, financés ou soutenus par la Commune ;
  • à renoncer à l’utilisation de sacs plastiques comme contenants pour les poubelles publiques de la Commune situées dans l’espace public;
  • à continuer de mettre à disposition de la population des sacs compostables gratuitement dans le cadre de l’action "la petite poubelle verte" ;
  • à chercher et trouver, dans la mesure du possible, toutes les solutions n’impliquant pas (la production) de plastique et n’utilisant pas de dérivés de pétrole pour les acquisitions de matériel de la Ville de Meyrin.

La résolution précise également que ces différentes mesures sont à mettre en place le plus rapidement possible, mais au plus tard le 1er janvier 2021. C'est au Conseil administratif désormais de se doter des moyens et des ressources pour cette mise en oeuvre qui ne saurait souffrir d'aucun retard.

À l'issue de cette séance du Conseil mnicipal de septembre, les Vert.e.s de Meyrin-Cointrin sont très satisfait.e.s que deux résolutions vertes concernant la lutte contre le plastique et la mise à disposition de défibrilateurs rencontrent finalement une adhésion unanime.