Les Verts au Conseil muncipal

Partager

En mai, le Conseil municipal se prononce traditionnellement sur les comptes communaux de l’année précédente. Cette année, le rapport de la commission des finances qui est présidée de main de maître par Maurice Amato, a été établi par Claudine Murciano. Elle a présenté un rapport succinct, clair et précis, qui relevait les points saillants des débats en commission et qui ne paraphrasait pas le PV de la commission. Évidemment cela a déplu au PLR qui s’est offusqué que le rapport s’apparente à un rapport de majorité. Pour les Verts, il a toujours été évident qu’un rapport de commission n’a pas à être un copié-collé du procès-verbal. Si tel devait être le cas, autant publier directement les procès-verbaux.

Dans leur prise de positions sur les comptes 2018, les Verts ont relevé essentiellement deux choses:
Au vu du résultat positif de l’exercice, le Conseil administratif n’avait absolument pas gonflé les recettes, mais a au contraire su analyser et évaluer avec justesse l’évolution démographique et l’arrivée de nouvelles entreprises sur notre commune. De ce fait, il avait de manière prudente, mais réaliste, octroyé les postes supplémentaires nécessaires à l’administration communale pour accompagner cette évolution. Le référendum lancé par le PLR, l’UDC et le MCG, que les Meyrinois ont à juste titre refusé de signer, était dès lors parfaitement irresponsable. Il résultait d’un volonté politicienne d’affaiblir l’exécutif meyrinois plutôt que de contribuer à une gestion saine des deniers communaux.

Toutefois, comme l’a relevé Eric Cornuz, les chiffres alarmants du nombre total d’heures supplémentaires accumulées en 2018, confortent les Verts dans leurs positions exprimées jusqu’ici, à savoir qu’il serait indécent de continuer à refuser l’octroi des postes demandés par le Conseil administratif lors de la présentation du budget. Les Verts continueront à défendre des budgets de fonctionnement qui améliorent les conditions de travail des employés communaux tout en maintenant les prestations fournies à la population.


La droite bloque - atteinte par une fièvre préélectorale, elle débloque.

Dans la suite de la soirée, le PLR, l’UDC, le MCG, suivi par le PDC, ont renvoyé à nouveau en commission une délibération relative à la constitution de servitude de superficie sur une parcelle de l’esplanade des Récréations dans l’écoquartier des Vergers. Cette servitude permettra au Supermarché participatif paysan (SPP) de s’installer dans un pavillon entièrement financé par une fondation constituée de propriétaires d’immeubles du quartier. Le Conseil municipal a déjà voté une promesse d’accorder ce droit de superficie en juin de l’an dernier, et la droite a eu la possibilité de poser toutes ces questions lors d’une précédente commission.

Maurice Amato, ainsi que le Maire ont dénoncé ces tergiversations parfaitement inutiles, ainsi qu’une tentative de la droite de retarder et ainsi prolonger les travaux dans le quartier des Vergers. Il est difficilement compréhensible qu’elle freine une décision qui est au cœur d’un projet extrêmement fédérateur autour de l’alimentation et de la santé. L’ Histoire s’en souviendra. La délibération sera à nouveau à l’ordre du jour du Conseil municipal de septembre.


Le bruit nuit gravement à la santé 

Les Verts ont présenté un projet de résolution demandant un horaire de levée des déchets plus tardif. Le magistrat en charge de l’environnement a dit que cela n’était pas possible, des explications qui ne satisfont pas les Verts qui estiment que des solutions qui ne portent pas atteinte à la santé des habitants peuvent et doivent être trouvées. Au vu du manque de soutien de la part des autres partis et afin d’éviter une non-entrée en matière, Esther Hartmann, auteure de la résolution, a décidé de la geler provisoirement et de revenir avec des propositions de solution.


Eric Cornuz, nouveau président du Conseil municipal

En fin de soirée , Eric Cornuz a été élu brillamment à la Présidence du Conseil municipal pour la période du 1er juin 2019 au 31 mai 2020. Ainsi, après l’excellente année de mairie de Pierre-Alain Tschudi, un Vert présidera désormais le Conseil municipal.