Les Verts au Conseil muncipal

Partager

En ouverture de séance, le président Eric Cornuz a lu la lettre de démission de notre conseillère municipale Sabine Tiguemounine. À la suite de cette lecture, il a donné la parole à Mme Esther Hartmann pour une déclaration des Vert.e.s de Meyrin-Cointrin suite à cette démission. Il a ensuite invité Mme Claire Heiniger à venir préter serment.


Photo par Edgardo Amato

 

L'assemblée a souhaité la bienvenue à notre nouvelle conseillère municipale par de chaleureux applaudissements. Mme Claire Heiniger reprend toutes les commissions et fonctions qu'occupait précédemment Mme Tiguemounine.

Suite à la démission de Madame Sabine Tiguemounine, Mme Esther Hartmann a fait la déclaration suivante au nom des Vert.e.s :

« Ce soir nous tenions à prendre la parole afin de remercier Mme Sabine Tiguemounine pour tout l’engagement dont elle a fait preuve ainsi que le travail accompli durant toutes ces années. Toujours à l’écoute de ces concitoyens, Sabine a été à l’initiative de plusieurs textes qui répondaient à des difficultés ou des demandes qu’ils lui exprimaient directement. Qui ne se souvient pas de sa résolution concernant les déjections des pigeons ? Un texte sur les pigeons ? Vraiment ?

Qui n’a pas souri à sa lecture de ce texte ? Combien de blagues n’a-t-elle pas entendues, y compris de ma part ? Et pourtant, combien d’heures de travail derrière tout cela ! Discussions avec les voisins, nombreuses recherches sur les moyens de contraception des pigeons, puis sur les pigeonniers, visite dans différentes communes... Tout cela dans l’espoir de contribuer au mieux-être de nos concitoyens. ... Mais surtout, elle nous a rendu attentifs à l’exaspération de nombreux habitants sur Meyrin et Cointrin. Exaspération se manifestant parfois de manière dangereuse, avec des personnes qui tiraient sur ces volatiles bien trop présents. Le résultat de tout cet investissement pouvait sembler bien maigre, à première vue, puisque seules quelques timides informations auprès de la population ont été initiées. Mais qui sait, un jour peut-être y aura-t-il un pigeonnier à Meyrin... après des hôtels à insectes, et des écuroducs, tout devient possible !

Bien plus décourageant pour Sabine, un texte demandant des mesures afin de sécuriser correctement un passage piétons se situant près du foyer de requérants d’asile de la Commune. Qu’avons-nous fait de faux pour que notre Conseil municipal refuse même d’entrer en matière ? Pourtant, la démarche de notre collègue avait été la même : écoute des habitants, des patrouilleuses scolaires, prise de renseignements... Va-t-il falloir qu’un accident grave ait lieu pour qu’enfin, on accepte de se pencher sur la situation ?

Deux petits exemples qui ont contribué à la décision de Sabine de démissionner... Femme d’action, il lui est presque insupportable d’observer la lenteur de nos travaux, la mauvaise foi dont il nous arrive de faire preuve et l’oubli que nous avons parfois de l’intérêt collectif. Intérêt normalement supérieur aux calculs financiers, voire parfois bassement politiques.

Sabine a aussi eu affaire à la violence de certains concitoyens et de certains conseillers municipaux. Dans une période tourmentée, combien de lettres anonymes a-t-elle reçues ? Des lettres de lâches, contenant menaces et insultes.

Lâcheté et haine qui s’étendaient malheureusement à certains de nos élus municipaux, qui n’ont jamais osé lui dire en face ce qu’ils pensaient d’elle, mais vomissaient des insultes sur les réseaux sociaux. Et pourtant, elle ne s’est jamais abaissée au niveau de ces personnes et nous a souvent retenus de leurs répondre. Il nous semble que Sabine se rappelait mieux de la parabole du païen, dans le nouveau testament, que certains porteurs de croix vindicatifs.

Combien d’entre nous auraient supporté avec autant de courage de telles attaques ?

Ses idées et valeurs, elle les défend jusqu’au bout, mais tout en respectant à la fois les règles démocratiques, le système juridique et les individus qui les composent. Cette façon d’être se manifestait également au sein de notre groupe, où ses points de vue étaient argumentés avec vigueur et conviction, mais jamais en cherchant à écraser ou ridiculiser l’autre.

C’est toujours ce respect, qui l’a fait assister dans le public, en silence à nos débats, avant que la cour constitutionnelle n’accorde un effet suspensif à l’interdiction qui lui était fait de siéger en raison de son voile.

Pour notre groupe, Sabine est la personne qui est souvent la plus cohérente avec nos valeurs. Sa façon de vivre en harmonie avec des principes écologiques, son souci constant de préserver son environnement tout en prenant soin des relations sociales. Sa manière de vivre avec, et non contre les autres, sa grande sensibilité envers les personnes les plus démunies et la défense de leurs droits. Tout cela fait que, pour notre groupe, Sabine reste un exemple au quotidien des valeurs vertes, même si certains désaccords se sont fait jour ces derniers mois. Désaccords, qui ne suffisent pas à camoufler tout le travail et l’action que Sabine accomplit dans son quotidien.

Notre groupe ne peut donc voir qu’à regret, le départ de Sabine. Nous lui souhaitons le meilleur pour son avenir et sommes persuadés qu’elle continuera à se battre dans la société civile pour les valeurs qu’elle a si bien défendues durant sa législature. 

Monsieur le Président du Conseil municipal, Monsieur le Secrétaire général, Chers élus,

L’engagement en politique s’est présenté à moi après plus de 25 ans passés dans le milieu associatif.

Contribuer autrement au bien commun en investissant de son temps, de ses valeurs et de ses compétences. Voilà ce qui m’a animé en étant candidate en 2015 et je remercie toutes les Meyrinoises et les Meyrinois, qui m’ont témoigné leur confiance en m’élisant.

Les premiers temps n’ont pas été faciles pour moi, avec toutes ces formules protocolaires qui nous mettent dans des situations où l’on passe de la proximité avec le tutoiement, l’échange informel et une certaine authenticité à une distance par le vouvoiement, les titres et une posture de façade.

« Tu t’y feras m’avait-on dit ! » Certes oui, par la force des choses, mais pas du tout à l’aise dans cette position.

Etre conseiller municipal est une expérience très enrichissante : acquérir un savoir sur le fonctionnement de sa commune, ses divers services, ses projets... C’est également se faire le relais de la population en déposant ses inquiétudes, ses souhaits, ses remarques et en y répondant notamment par des motions, résolutions et/ou délibérations. Notre part de responsabilité se concrétise lorsque nous nous positionnons, décidons et votons.

Cet engouement qui m’a habité les premières années de cette législature a faibli et il a laissé place à la déception. Déception face à nos attitudes qui relèvent parfois de la cour de récréation, face à un égocentrisme malsain et à des propos indignes du code de bonne conduite que nous nous sommes pourtant engagés à respecter.

Je pensais pouvoir contribuer au bien-être de nos concitoyens en faisant de la politique autrement, une politique où les idées de tous nous amèneraient au bien de chacun, mais aussi où nous serions capables de nous remettre en question afin d’éviter de tomber dans les pièges que sont l’orgueil, le narcissisme, la colère, la haine, la jalousie, la cupidité et la bêtise. Certains diront que je suis une idéaliste, une utopiste, les plus malveillants trouveront d’autres mots en « istes ». Je suis juste une personne cohérente, authentique, dont ma devise est « souhaite aux autres ce que tu aimerais pour toi- même. »

J’ai donc pris la décision de démissionner de mon siège de conseillère municipale et mettrai toute mon énergie au vivre et faire ensemble au sein de ma commune, voire au-delà, par d’autres voies.

Je remercie mes collègues Verts meyrinois pour les échanges riches, leur patience et soutien qu’ils m’ont témoignés durant ces années.

Je finirai par une citation du pasteur Martin Luther King qui a dit :

« On doit accepter la déception finie, mais jamais perdre l’espoir infini. »

Recevez, Monsieur le Président du Conseil municipal, Monsieur le secrétaire général, chers élus, mes meilleures salutations.

Partager

«  Notre monde peut être différent, si nous ne sommes pas indifférents » (Rajagopal)

Le 2 octobre prochain, une marche partira de Dehli pour, près d’un an plus tard, rejoindre Genève le 20 septembre 2020, une marche qui s’inspire de celles du Mahatma Gandhi, né il y a 150 ans. Tout au long de ce long parcours de 10'000 km, les marcheurs indiens chercheront à rallier, à fédérer, à unir la société civile et les gouvernements autour des 17 objectifs du développement durable (les 17 ODD de l’Agenda 2030), d’un développement qui réduise les inégalités sociales, qui respecte le vivant et la planète et qui œuvre à la résolution non-violente des conflits. Les marcheurs espèrent sensibiliser, puis rallier des organisations locales, mais aussi des ONG internationales et des gouvernements aux 17 ODD. Arrivés à Genève, les marcheurs établiront un dialogue avec les Nations Unies autour des revendications et demandes recueillies tout au long de leur périple.

Partager

Les Verts de Meyrin-Cointrin vous proposent de lire ci-dessous le discours d'Eric Cornuz, Président du Conseil municipal de Meyrin, lors de la Fête du 1er Août 2019


Copyright - Laurent Barlier - Août 2019

Partager

La dernière séance du Conseil municipal avant l'été s'est tenue le mardi 18 juin, sous la présidence du Vert Eric Cornuz.

Découvrez les positions et appréciations des élu.e.s vert.e.s de Meyrin-Cointrin sous la plume conjointe d'Esther Hartmann et Marcel Dumalle :

Partager

En mai, le Conseil municipal se prononce traditionnellement sur les comptes communaux de l’année précédente. Cette année, le rapport de la commission des finances qui est présidée de main de maître par Maurice Amato, a été établi par Claudine Murciano. Elle a présenté un rapport succinct, clair et précis, qui relevait les points saillants des débats en commission et qui ne paraphrasait pas le PV de la commission. Évidemment cela a déplu au PLR qui s’est offusqué que le rapport s’apparente à un rapport de majorité. Pour les Verts, il a toujours été évident qu’un rapport de commission n’a pas à être un copié-collé du procès-verbal. Si tel devait être le cas, autant publier directement les procès-verbaux.

Partager

A l’issue du processus d’étude des comptes de l’année 2018 en commission des finances, nous pouvons clairement rejoindre la majorité des groupes qui se sont exprimés en commission, et nous satisfaire du résultat présenté. Une majorité a en effet adressé un coup de chapeau tout particulier au CA qui a fait un très bon travail d’évaluation en ajustant les estimations de rentrées fiscales fournies par l’AFC, grâce à sa bonne connaissance des réalités communales observables « sur le terrain ». Les rentrées exceptionnelles de l’année écoulée ne doivent toutefois pas occulter le fait que, sans ces rattrapages, le bilan est positif avec un écart limité à 1,5% en notre faveur. Preuve, s’il en fallait une, qu’il n’y avait aucune raison valable de lancer un référendum sur le budget 2018.

Partager

Lors de sa séance du 30 avril dernier le Conseil municipal a pris plusieurs décisions dont les Verts peuvent se féliciter car leurs effets vont dans le bon sens.

Partager

Le crowdfunding n’ayant pas abouti à la récolte du budget total de 11’000.-, la somme collectée est intégralement remboursée aux généreux donateurs, que nous remercions chaleureusement. L’édition 2019 de Meyrin-les-Bains se profile sans l’engagement d’un cuisinier professionnel, et donc vraisemblablement sans repas de midi, ce que nous regrettons fortement. Toutefois, chacun-e pourra se rendre compte des incidences de cette absence d’animation sur la qualité globale de l’événement estival.

Dans tous les cas de figure, nous nous mobiliserons à travers une pétition populaire pour que le Conseil municipal inscrive ce poste de cuisinier pour Meyrin-les-Bains au budget 2020.

Partager

Déclaration du chef de groupe des Verts en introduction du Conseil municipal de Meyrin

Partager

 

Partager

Comme chaque année, le Conseil municipal vote en fin d'année le budget de l’année suivante. C'est un moment particulier d'affrontements politiques. Cette année, la population meyrinoise a encore augmenté avec l'arrivée de nouveaux habitants, que ce soit dans le quartier des Vergers, dans les immeubles surélevés de la cité ou encore dans les constructions récentes à Cointrin. Le montant des impôts de ces nouveaux contribuables reste inconnu. Le Conseil administratif a donc préféré présenter un budget très prudent qui ne permet pas de continuer à assurer entièrement le niveau de prestations auxquelles les Meyrinois sont habitués.

Partager

Les conseillers municipaux PLR, PDC, MCG et UDC du Conseil municipal, c'est-à-dire la droite majoritaire, ont refusé de manière incompréhensible l’ajout d’un montant de Frs 11'000.- pour engager un cuisinier professionnel durant la période de Meyrin-les-Bains, chargé d’accompagner des bénévoles dans la préparation des repas de midi lors de la prochaine édition en 2019 de cette manifestation.

(photo par Sandro Doudin)

Partager

Lors de la séance du Conseil municipal du 16 octobre, les conseillers municipaux ont du se prononcer sur le traitement d'une pétition de l'Association Culturelle Musulmane Meyrinoise (ACMM) demandant la création d’un carré dédié aux personnes de confession musulmane de la Commune de Meyrin-Cointrin au cimetière de Feuillasse.

Les élus avaient le choix entre

  • le renvoi à une commission du Conseil municipal
  • le renvoi au Conseil administratif
  • l'ajournement
  • le classement

Voici le texte de la prise de position des Verts de Meyrin-Cointrin :

« Les Verts sont attachés à la laïcité de nos institutions et au respect de notre Constitution. Cette dernière prône dans son article 3 que   « L’Etat est laïque. Il observe une neutralité religieuse. » Cela signifie que notre Conseil est appelé à observer une neutralité religieuse et par conséquent à ne pas dire à une communauté religieuse ce qui est bon ou pas bon pour elle. La laïcité genevoise n’est pas anti-religieuse, elle observe une neutralité religieuse. De plus, il est précisé que "les autorités entretiennent des relations avec les communautés religieuses". 

Partager

Grâce au vote du Conseil municipal de juin 2018, de nouveaux pavillons provisoires dédiés à la culture et à de l’artisanat vont voir le jour dans l’écoquartier des Vergers. En effet, la société coopérative « Ressources urbaines - Coopérative genevoise d’artistes et d’acteurs culturels » va bénéficier d’un droit de superficie communal au nord des Vergers. Ces mesures seront accordées dans un premier temps pour une période de dix ans.

Partager

En juin dernier, le Supermarché Participatif Paysan (SPP) a été inauguré devant un public nombreux, venant de Meyrin et d’un peu plus loin, la « Mini-Fève », l’incubateur de « la Fève » au 6, rue des Arpenteurs. Le SPP sera bien plus qu’un supermarché dans l’éco-quartier des Vergers. Il illustre déjà concrètement le fonctionnement d’une démarche participative, soutenant la production paysanne locale, et répondant à une demande d’un public toujours plus nombreux, particulièrement depuis la sortie du film « Demain ». L’ouverture de la Mini-Fève n’est pourtant qu’une étape. Pour pouvoir croître, prospérer et répondre à la demande, la surface actuelle ne va bientôt plus suffire.

(photo par Sandro Doudin)

Partager

Enfin ! Après plusieurs séances, le Conseil municipal a approuvé l’ouverture d’un crédit de construction de CHF 566’400.- en vue de la rénovation et l’aménagement d’un nouveau local de réunion, beaucoup plus spacieux, pour nos aînés. L’ouverture est prévue pour janvier 2019 ! Toujours à Champs Fréchets.

Partager

Les Verts de Meyrin-Cointrin se réjouissent du non-dépôt du référendum.

Ils prennent acte du non-dépôt du référendum annoncé par les PLR, UDC et MCG, qui demandait une diminution de CHF 2'928’289.- en charges de personnel dans le budget 2018. Ils constatent avec soulagement que la population meyrinoise ne s'est pas laissée tromper par le titre mensonger et abusif de ce référendum.

Cliquez ici pour télécharger notre communiqué de presse en format PDF