Partager

Cher.e.s ami.e.s meyrinois.e.s,

Je vous écris depuis mon domicile. Vous me manquez, j’aime nos échanges, nos débats, nos blagues, nos projets, nos réalisations et nos embrassades. J'espère que vous vous portez bien, que vous prenez bien soin de vous et bénéficiez, si nécessaire, de toute l'aide à laquelle vous avez droit. 

J'avais évidemment imaginé la fin du mandat de Conseil administratif différemment. Depuis la semaine dernière, le Conseil administratif débat et prend ses décisions par internet. Mon collègue Jean-Marc Devaud et moi-même étant considérés comme des personnes particulièrement à risques, nous sommes en permanence confinés chez nous.  Notre collègue, Madame Nathalie Leuenberger, maire, continue à assister à de rares réunions toutes dédiées à la crise sanitaire que nous traversons, mais elle travaille également essentiellement depuis chez elle.

Même s'il semble incongru de parler d'élections municipales dans le contexte actuel, il est pourtant important qu'on n'ajoute pas à la crise sanitaire et économique une crise institutionnelle. En effet, aussi bien pendant cette pandémie, que lorsque nous en sortirons, il est important que, dès le mois de juin, un nouveau Conseil administratif et le nouveau Conseil municipal fraîchement élu puissent retrousser ensemble leur manche pour servir notre belle commune, avec l'appui solidaire de toutes les bonnes volontés dont évidemment mon collègue Jean-Marc Devaud et moi ferons partie.

Au cours de la législature écoulée, nous avons eu de vives discussions au sein du Conseil administratif, mais nous étions toujours animés par une volonté partagée de trouver la meilleure solution pour les habitant.e.s actuel.e.s, mais aussi  pour les générations suivantes. Nous avons cherché à mettre la santé publique au cœur de notre programme de législature, rendre notre ville plus résiliente face aux défis actuels et à venir, en repensant nos priorités dans le domaine de l'économie et de l'aménagement du territoire, en développant des circuits courts, une économie circulaire, en entamant un dialogue entre paysans, mangeurs et autorités communales en vue de créer une véritable politique agroalimentaire communale, en développant les démarches collaboratives au sein de l'administration communale, etc. Nous avons également cherché à associer la population, à l'inciter à participer aux différents projets actuels et à venir, qu'il s'agisse notamment de l'écoquartier des Vergers ou du futur cœur de cité.

Mon plus grand désir c'est que cette collégialité, cet esprit constructif, cet engagement à associer la population dans les projets et les décisions puissent perdurer avec un Conseil administratif renouvelé, collégial, énergique et impliqué.  C'est pourquoi, j'encourage tout le monde à élire Eric Cornuz aux côtés de Laurent Tremblet pour rejoindre Nathalie Leuenberger, brillamment élue au premier tour. Eric Cornuz est arrivé deuxième lors de ce premier tour, suivi de Laurent Tremblet. Ce trio de tête est issu des partis socialiste, vert et démocrate-chrétien qui ont obtenu ensemble au Conseil municipal plus de 62% des suffrages. Ces résultats me réjouissent, ils témoignent d'une volonté largement partagée de reconduire des femmes et des hommes, qui, sans être d'accord sur tout, ont exprimé et démontré leur volonté et leur capacité d'œuvrer pour l'intérêt général et le bien-être de toutes et tous, et qui, de surcroît, ont une vision d'avenir et une réelle détermination à relever les défis que posent l'urgence climatique, ainsi que la crise actuelle et ses conséquences futures.

Je connais Eric Cornuz depuis près de 25 ans, lorsqu'il présidait le Parlement des Jeunes, qu'il était animateur de la radio Meyrin FM et ensuite lorsqu'il a tenté de sauver les deux salles de cinéma Cosmos. Depuis cette époque, Eric Cornuz, a acquis de la bouteille comme animateur radio et comme travailleur social, en particulier au service des personnes âgées. Son engagement communal s'est encore renforcé au fil des années. Il s'est notamment investi pour inciter le Conseil municipal à exprimer son opposition au développement inconsidéré de l'aéroport. Ce désormais père de trois enfants a présidé à deux reprises le Conseil municipal, à la satisfaction de toutes et tous. Cela lui a permis de côtoyer le milieu associatif meyrinois dont il est lui-même acteur. Il fera un excellent conseiller administratif. Je vous invite à l'élire par votre vote par correspondance.

Je connais aussi bien Laurent Tremblet. Il siège depuis 21 ans au Conseil municipal qu'il a d'ailleurs présidé à plusieurs reprises, également à la satisfaction générale.  Je l'ai côtoyé et apprécié comme président de la commission « urbanisme et mobilité ». Même lors de nos désaccords, il est resté un débatteur loyal, constructif, capable de contribuer à trouver des solutions de compromis qui permettent d'avancer. C'est ce qui me fait dire que, sans renier ses idées, il pourra collaborer collégialement, dans un esprit critique et constructif, avec Nathalie Leuenberger et Eric Cornuz dont je partage pleinement le programme.

Pour toutes ces raisons, pour Meyrin, pour nous toutes et tous et pour celles et ceux qui viennent après nous, je vous encourage vivement à élire Eric Cornuz aux côtés de Laurent Tremblet au deuxième tour des élections au Conseil administratif et à déposer ensuite votre enveloppe de vote dans la boîte aux lettres la plus proche de votre domicile.

En vous remerciant de m'avoir lu jusqu'au bout, en vous réitérant mes vœux de santé et mon espoir de vous revoir bientôt, je vous prie d'agréer, cher.e.s ami.e.s meyrinois.e.s, mes plus cordiales salutations.

Pierre-Alain Tschudi
Conseiller administratif de la ville de Meyrin, 2011-2020